© 2023 by The Book Lover. Proudly created with Wix.com

  • MissCroqBook

Les étincelles - Julien SANDREL



Contemporain

Calmann Levy

396 pages

2020

RESUME :

« La jeune Phoenix, 23 ans, a le goût de la provocation, des rêves bien enfouis, et une faille terrible : il y a trois ans, son père, un scientifique, s’est tué dans un accident de voiture en allant rejoindre une autre femme que sa mère. Depuis, Phoenix le déteste. À cause de lui, elle a abandonné études et passions et enchaîne les petits boulots. Mais un jour, dans un carton qui dort à la cave, elle découvre la preuve que son père se sentait en danger. Ainsi qu’un appel à l’aide énigmatique, écrit dans une langue étrangère. Et si elle s’était trompée ? Et si… la mort de son père n’avait pas été un accident ? Aidée de son jeune frère, un surdoué à l’humour bien ancré, Phoenix se lance à la recherche de la vérité. Mais que pourront-ils, tout seuls, face à un mensonge qui empoisonne le monde ? »

MON AVIS :

Avant de commencer cette chronique, je tiens à adresser un grand merci aux éditions #CalmannLevy et à #NetGalleyFrance pour m’avoir offert la possibilité de lire ce troisième roman de Julien Sandrel.


Trois ans plus tôt, la vie de Phoenix a pris un tour inattendu quand son père a perdu la vie dans un accident de voiture à des milliers de kilomètres de chez eux, en Colombie, alors qu’il allait rejoindre une autre femme que sa mère. Depuis ce jour, Phoenix déteste cet homme qui était pourtant tout pour elle - son énergie, sa force, son modèle - et a abandonné ses rêves et ses espoirs au profit de sa colère et de sa rancune.

Poussée par sa grand-mère, qui ne supporte plus de voir sa petite fille nourrir autant de chagrin, elle décide de donner une chance à ce père parti trop tôt. Dans un carton enfoui à la cave avec ses affaires personnelles, elle retrouve son walkman, celui qu’il avait toujours avec lui. En voulant le mettre en marche, elle découvre surprise un message énigmatique glissé à l’intérieur, une suite de caractères qui semble composer un code, une phrase dans une langue inconnue, un numéro de téléphone à l’étranger avec un prénom féminin à côté. Intriguée par ce bout de papier, elle décide de mener quelques recherches pour en comprendre l’origine.

Et là c’est le choc : elle comprend que son père se sentait menacer avant de mourir et que ce message n’est pas là par hasard. Et si finalement son décès n’était pas accidentel ? Aidée de son jeune frère, César, Phoenix se lance à la recherche de la vérité. Une vérité qui pourrait bien les mettre également en danger.


Ce troisième roman s’inscrit dans un registre différent des précédents : il est plus énigmatique, plus préoccupant tout en conservant la douceur et la luminosité propre à l’écriture de l’auteur. Le savant mélange entre les deux jusqu’à l’équilibre parfait nous transporte en quelques pages dans cette nouvelle histoire. Une histoire au départ simple et banale qui prend un tour plus grave après quelques chapitres et nous emporte dans une quête de vérité addictive, dangereuse et passionnante. Entre polar et roman contemporain, cette histoire n’est pas sans rappeler celle d’une certaine Erin Brokovich.

Emotionnellement, on se retrouve pris dans un tourbillon de sentiments tous plus riches les uns que les autres : joie, peur, stress, tristesse, admiration, respect…se livrent une bataille acharnée tout au long de cette lecture. Mon seul regret est sur la fin que j’ai trouvée un peu trop rapide, notamment la partie où la vérité éclate enfin. J’aurais aimé quelque chose de plus approfondi et développé.

Peut-être inconsciente mais surtout déterminée et courageuse, voilà comment on pourrait décrire la jeune Phoenix en quelques mots. Cette force qui l’habite nous fait l’apprécier immédiatement. Malgré ses doutes, ses peurs, ses angoisses, elle ne lâche rien. L’histoire repose en grande partie sur ses épaules mais pas que. Car dans son entreprise, elle peut compter sur son jeune frère César, un surdoué en informatique, au look de bad boy et à l’humour caustique et sur Victor, une cadre dynamique qui ne vit que pour son travail. D’ailleurs, Victor est un personnage plein de surprises et de promesses. Si au départ on se méfie de lui et de ses intentions, notre opinion à son sujet évolue dans le sens contraire au fil des chapitres. On oublie vite notre gêne de départ envers sa naïveté et son ignorance pour apprécier son dévouement et admirer sa bravoure. Charismatiques et forts, tel sont les personnages de ce roman.

En résumé, ce troisième roman, bien que différent des précédents, n’en est pas moins addictif. Il touche à des faits de société, qui même s’il relève de la fiction, restent malheureusement du domaine du possible. Il met en exergue la puissance du lobbyisme et l’appât du gain au détriment du bien-être d’autrui. Un sujet fort qui met le feu au poudre et provoque quelques étincelles….

#JulienSandrel #CalmannLevy #NetGalleyFrance

  • Facebook Basic Square
  • Instagram
  • Twitter
  • Pinterest
  • Booknode
  • babelio
Suivez-moi
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now