• MissCroqBook

The Shakespeare Sisters #1 (Les promesses de l'été) - Carrie ELKS


New romance

Hugo Roman

377 pages

2019

RESUME :

" Dans le cadre idyllique d'une villa au bord du lac de Côme, Cesca, la benjamine de la fratrie aura à affronter le temps d'un été, son ennemi juré !

L'été risque d'être brûlant.

Cesca Shakespeare, végète à Londres et craint d'avoir touché le fond lorsque son parrain lui offre de passer l'été dans le cadre idyllique d'une villa au bord du lac de Côme pour l'inciter à écrire une nouvelle pièce de théâtre. Elle découvre, trop tard qu'elle devra partager la maison avec son ennemi juré ...

Sam Carlton, idole Hollywoodienne venu se réfugier dans sa résidence familiale pour échapper à la presse à scandale. Au cours de cet été torride, Cesca et Sam doivent affronter leur passé. Leur idylle sera-t-elle, aussi courte qu'un été, ou leur amour est-il assez fort pour résister à toutes les tempêtes ? "

mon avis :

The Shakespeare Sisters est ce que l’on pourrait appeler la nouvelle série phare de Hugo Roman – celle qui va nous accompagner jusqu’à l’été et à côté de laquelle il ne faut pas passer. C’est ma curiosité de découvrir cette saga mais aussi une nouvelle auteure qui m’a poussée à commencer ce livre.

Six ans plus tôt, Cesca Shakespeare a vu sa vie et ses rêves volés en éclat quand la pièce de théâtre qu’elle avait écrite et mise en scène a été annulée la veille de la grande première. Sans raisons apparentes, le premier rôle de la pièce, Sam Carlton a disparu du paysage, gâchant ainsi tout le travail de Cesca. Depuis ce jour, non seulement, elle maudit celui qui est devenu la nouvelle coqueluche d’Hollywood mais elle a aussi perdu toute son inspiration. Incapable d’écrire la moindre ligne, elle a tout perdu et vit désormais au jour le jour enchainant les petits boulots sans intérêt.

Soucieux de la voir au plus mal, son parrain lui propose de partir se mettre au vert en Italie- des amis à lui ont besoin de quelqu’un pour garder leur maison en l’absence de leurs employés. D’abord hésitante, Cesca finit par accepter. Après tout, peut-être que le changement d’environnement lui permettra de retrouver le chemin de l’écriture ?

Mais ce que son oncle a oublié de lui préciser et qu’elle ne va pas tarder à découvrir, c’est que la villa en question appartient à la famille Carlton, ceux dont le fils a ruiné sa vie. La seule chose qui fait que Cesca ne rentre pas à Londres par un vol direct est l’assurance que sa route ne croisera pas celle de Sam. A moins que…

Le pitch de ce roman n’est pas un inédit du genre : deux personnes qui se détestent et qui tombent finalement amoureuse l’une de l’autre, c’est déjà quelque chose que nous avons vu des centaines de fois en romance. Alors on attend le moment où le scénario va prendre une tournure inédite ou une révélation va faire basculer l’histoire. Malheureusement ce moment ne vient jamais. Si l’histoire est plaisante et plutôt agréable, elle manque de singularité. Elle est presque trop banale et plate à mon goût. Au cours de ma lecture, aucune émotion ne m’a transcendée plus qu’une autre. J’ai lu cette histoire sans vraiment ressentir ni l’euphorie de la relation naissante entre les héros, ni la tension de leurs disputes ni l’intensité de leur sentiments.

Pourtant les deux héros sont loin d’être antipathiques. Leurs joutes verbales sont savoureuses et pétillantes. Chacun d’eux a aussi un passé lourd et compliqué qui va refaire surface au cours de l’été. Ils sont séduisants, confiant ou en pleine période de doute, attentionnés, gentils, prévenants… Des qualités qui souvent contribuent à me séduire. Sauf cette fois où je n’ai pas succombé à leur charme. Peut-être est-ce dû au type de narration utilisée avec le point de vue omniscient. S’il offre une version très générale de l’histoire, il n’est, à mon, avis pas celui le plus adapté en romance. Il ne nous permet pas de partager les pensées, les doutes, les envies intimes des protagonistes. On reste simple observateur de l’histoire sans participer comme c’est le cas avec un point de vue interne et une narration à la première personne.

En revanche, le gros point fort de cette histoire c’est son décor : les bords du lac de Côme. Rien que l’évocation de l’endroit nous fait rêver les yeux ouverts, aiguise nos papilles, attise notre envie de paisibilité.

En bref, c’est un livre qui se lit vite, qui nous transporte au cœur de l’Italie, agréable mais sans plus. Je suis un peu déçue par cette entrée en matière dans la série. Cela ne m’empêchera toutefois pas de lire le tome suivant. Il m’est déjà arrivé par le passé de n’apprécier que moyennement un premier tome et d’avoir des coups de cœurs pour les suivants. Et j’espère qu’il en sera ainsi pour cette série. A suivre…

#CarrieElks #HugoRoman #TheShakespeareSisters

  • Facebook Basic Square
  • Instagram
  • Twitter
  • Pinterest
  • Booknode
  • babelio
Suivez-moi

© 2023 by The Book Lover. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now